• Yaël

ARES 3 : UN MENU COMPLET HAUTEMENT ÉTOILÉ

Dernière mise à jour : 9 févr.

Ce jeudi 3 février 2022 avait lieu le premier événement ARES de l'année, dans le prestigieux Dôme de Paris au Palais des sports. Pour cette 3ème édition, l'organisation (dont le diffuseur officiel n'est autre qu'UFC Fight Pass !) présentait une carte de 10 combats alléchants. Autour de la table, 4600 spectateurs affamés, dont la Ministre des sports Roxana MARACINEANU, grâce à laquelle le MMA a été légalisé en France en janvier 2020. De copieux plats aux ingrédients exquis, pour des convives assurément rassasiés. Bon appétit ! ● Alpha CISSOKHO (0-0-0) vs Wernei PEREIRA CARDOSO (1-0-0) Heavyweight. Quel combat d'ouverture pour Arès 3 ! Il s'agissait du 1er combat de MMA pour le frère de Souleymane Cissokho, Alpha, après un palmarès de 9 victoires sur 10 combats en boxe anglaise.Le 1er round aura été marqué par une petite période d'observation puis par des takedowns du Brésilien. Striker de base, CISSOKHO a su s'offrir un retournement incroyable pour se relever. Des corps à corps énergivores, aboutissant à un retour au sol orchestré par CARDOSO pour tenter de gommer la supériorité du mâle Alpha debout.Au 2ème round, la boxe du Français punit CARDOSO et le force à aller au sol à chaque assaut pour éviter la correction. L'arbitre les fait relever mais le Brésilien reste au sol, épuisé; c'est la fin du combat. Alpha CISSOKHO, Factorien et sparring partner de Ciryl GANE (évidemment présent ce soir) signe donc sa 1ère victoire pour son arrivée dans le monde des arts martiaux mixtes. Bravo !


CISSOKHO par TKO 2ème round. ● Iris MARMOUSET (0-0-0) vs Alexandra TEKENAH (0-0-0) Flyweight. Pour leur arrivée dans le monde professionnel du MMA, les deux combattantes sont plus motivées que jamais, à l'image de TEKENAH : "J'ai hâte de croiser les fers avec elle dans la cage".La Factorienne MARMOUSET lance les hostilités avec un crochet du droit solide dès l'entame.Mais son adversaire fait preuve d'une meilleure lutte, avant de prendre également l'ascendant en striking. Après avoir été envoyée au tapis une première fois, MARMOUSET témoigne d'une combativité impressionnante pour rester dans le combat. Mais un terrible crochet de TEKENAH vient terminer le combat. Pendant l'interview post-fight, TEKENAH annonce au micro : "J'avais l'envie et j'ai envie d'avoir l'envie, un grand philosophe avait dit ça", qui n'était autre que Johnny Hallyday ! Avant de demander de voter pour elle sur Twitter pour le bonus de la soirée de 10000 euros, pour pouvoir célébrer et payer des verres à ses amis ! À la vôtre !


TEKENAH par TKO 1er round. ● Ben ADWUBI (4-2-0) -Mraz AVDOYAN (2-0-0) Heavyweight. Dès l'entame du combat, ADWUBI réalise un sprawl fou, volant littéralement pour contrer la tentative de takedown de son adversaire. Il lui assène ensuite de lourdes frappes au visage, mais MRAZ tente tant bien que mal de prendre le dessus au sol. On a bien compris dans quel domaine MRAZ était le plus à l'aise ! Ce dernier tente d'ailleurs une clé de cheville, mais épuisé, elle ne porte pas ses fruits. Au 2ème round, MRAZ, exténué et délaissant sa garde, parvient à réaliser une magnifique clé de bras !Mais le Factorien ne tape pas ! Quel moment spectaculaire, alors qu'on pensait que le combat allait se finir !Mais MRAZ décide de passer à un étranglement, qui cette fois le rendra victorieux ! Les 2 athlètes terminent le combat étendus au sol au milieu de la cage, éreintés. Quel scénario et retournement de situation !


Mraz vainqueur par soumission 2ème round. ● Ivana SIRIC (2-0-0) - Dorota NOREK (6-3-0) Flyweight. Un 4ème combat assez rapide, dans lequel Ivana SIRIC s'impose grâce à un ground and pound efficace dans la 1ère reprise. Après avoir pris la mesure de son adversaire du jour et suite aux encouragements du public qui ont déclenché une série de coups, SIRIC force l'arbitre de mettre fin aux hostilités.Pas surprise que NOREK l'amène au sol, SIRIC confiera au micro de Veronica MACEDO qu'elle est ceinture violette de jiu-jitsu brésilien, très bonne en triangle notamment ! La Norvégienne aura séduit le Dôme et la capitale !

SIRIC par TKO 1er round.

Tiago CARDOSO (9-5-0) - Yurii PROTSENKO (19-11-0) Heavyweight. On passe maintenant au combat d'ouverture de la carte principale. PROTSENKO, visiblement très heureux d'être ici (en atteste son entrée remarquée dans la cage) danse également sur la musique d'entrée de son adversaire et séduit la foule qui a déjà son chouchou avant même l'entrée de CARDOSO ! Et il demande de faire du bruit pour son adversaire ! Moins amical, CARDOSO faiy pleuvoir les coups sur "Yurii", alors que ce dernier lui tendait la main. Pour le plaisir de la foule, il l'emmène au sol et prend le contrôle du combat !Au début de la 2ème reprise, la foule scande le prénom de PROTSENKO, "Yurii", qui prend à plusieurs reprises le dos de son adversaire.C'est alors qu'à la troisième et dernière reprise, CARDOSO, qui avait refusé de taper dans les gants de son adversaire au début du combat, lui demande de taper dans les siens. Yurii a forcé son adversaire au respect, et finit par s'imposer à la décision partagée. Il fera ensuite une déclaration d'amour à Paris, certainement entendue jusqu'en province ! "PARIS, I LOVE YOOOOUUU" !!


PROTSENKO à la décision partagée. ● Yassine BOUGHANEM (0-0-0) - Jacky JEANNE (0-0-0) Light Heavyweight. Il s'agit certainement du combat le plus attendu avec le main event ! C'est le premier combat de MMA pour les deux combattants, qui se sont déjà illustrés en boxe pieds-poings. Yassine BOUGHANEM, ancien champion du monde WBC des poids lourds en boxe thaïlandaise, fait donc face à un nouveau challenge : celui de conquérir la planète MMA !Contre toute attente et face à la "hype" de BOUGHANEM, le soutien du public va à JEANNE !! Mais témoin d'une véritable guerre, le public scande chaque nom à tour de rôle ! C'est jusque-là sans doute le combat le plus palpitant et le plus violent de la soirée ! Après avoir subi quelques assauts solides de Yassine, Jacky prend le dessus à la fin du 1er round. JEANNE entame la 2ème reprise avec une anglaise pointilleuse et efficace, mais BOUGHANEM, blessé au bras gauche, est contraint d'arrêter son combat. Quel dommage pour la foule qui dégustait les mets servis par les deux hommes qui se cuisinaient généreusement ! Jacky JEANNE, ému mais pas surpris, confiera : "On m'a sous-estimé sur les réseaux (...). Je peux encore faire 5 rounds ! (...) Merci à Fernand Lopez pour l'opportunité". Quel plaisir d'avoir pu assister à cette guerre !


JEANNE par arrêt de l'arbitre 2ème round.

● Muslim TULSHAEV (9-2-0) - Juan Manuel SUAREZ (25-9-0) Welterweight. Un combat qui aura duré 56 secondes. TULSHAEV, à l'aise debout, envoie un "Superman punch" un peu avorté puis un crochet du gauche foudroyant à son adversaire du jour. KO. "One week? I'm ready ! I smesh eeeveryone".Le terme nous fait évidemment penser à Khamzat CHIMAEV, combattant UFC d'origine tchétchène à la hype énorme, qui n'a pas manqué de réagir à la prestation de TULSHAEV sur Instagram !


TULSHAEV par KO 1er round.

● Paulin BEGAI (2-0-0) - Oumar SY (5-0-0) Light Heavyweight. Une opposition attendue et prometteuse ! Les deux combattants, invaincus et avec des amis communs, vont se retrouver dans la cage pour qu'un seul pérennise son invincibilité ! Paulin BEGAI, du MMA FACTORY, fait son entrée sur un morceau du rappeur FIANSO, présent ce soir et debout pour sublimer ce moment. Le Factorien semble très vite prendre l'avantage debout, et Oumar SY, complet, décide donc de faire parler sa lutte et son sol. Après plusieurs takedowns réussis, il parvient à se mettre en garde montée et à faire pleuvoir des coudes sur BEGAI, qui résistera vaillamment. La lutte et le sol de SY auront fait la différence tout le reste du combat. Il a su anesthésier le striking de BEGAI qui pourtant proposait de belles choses debout. Malgré sa victoire, Oumar SY lance qu'il est "déçu de [s]a prestation, désolé pour ceux qui sont venus [l]e voir, le jeu au sol c'est pas [s]on jeu d'habitude".Félicitations aux deux athlètes qui n'ont aucunement démérité !

SY à la décision unanime. ● Danielo COSTA SUZART (8-1-0) vs Benjamin SEHIC (4-0-0) Heavyweight. Un combat pour la première ceinture de l'organisation, celle des poids lourds ! Il s'agit du combat le plus long de la soirée ! Long en terme de temps (25 minutes pleines, 5x5 minutes) mais également par son manque de croustillant. Ce n'est pas faute pour les combattants d'y avoir mis du cœur et d'y avoir laissé un peu d'hémoglobine ! Mais la foule, exigeante, a sifflé à plusieurs reprises la prestation des deux athlètes, qui se sont peut-être trop observés à son goût. Cependant, la prestation a plu à d'autres palais, qui ont su y déceler un game plan astucieux ! COSTA SUZART, bien plus à l'aise debout, a fait pleuvoir ses poings sur SEHIC. À tel point que ce dernier, allongé, suppliait son adversaire pour qu'ils aillent au sol. Épuisés et ayant tout donné, la foule a redonné un peu d'entrain à l'opposition en faisant le décompte avant la décision officielle ! C'est donc (logiquement) COSTA SUZART qui s'empare de la ceinture Heavyweight d'Arès, et il reçoit également une médaille de la part de la Ministre des sports française, Roxana MARACINEANU. Injustement sifflée, Fernand LOPEZ ne manquera pas de rappeler à juste titre que c'est grâce à elle que la soirée a pu avoir lieu ce soir. "Vive le MMA en France !" lancera-t-elle tout de même, très certainement fière d'avoir pu permettre la promotion d'un événement pareil dans l'Hexagone. COSTA SUZART par décision majoritaire. ● Abdouraguimov ABDOUL (13-1-0) - Godofredo PEPEY (14-6-0) Welterweight. C'est l'heure du dessert ! Le Main Event tant attendu !! Et comme ABDOUL l'a si bien dit : "Soyez nombreux à venir voir the Lazy Show et savourez, tout simplement !". Dans la cage et avant même le début du combat, le Brésilien tente d'intimider ABDOUL, tout comme il avait assuré le show pendant le face à face des combattants.Il lance d'ailleurs l'offensive directement, sans laisser aucune place à l'observation. On le comprend, le dessert est appétissant et nos papilles gustatives réclament des explosions de saveurs ! Mais The Lazy King prend très rapidement le contrôle du combat avec une solide lutte, avant de passer une belle soumission à PEPEY !! Une clé verrouillée de façon spectaculaire (à voir et revoir sans modération), tout comme sa célébration ! Le Lazy Show a été honoré et mérite cette jolie ceinture Welterweight de l'organisation. The Lazy King a désormais son trône, et le MMA FACTORY un autre champion !


ABDOUL par soumission 1er round. Une autre nuit pleine de saveurs pour le MMA français ! Nuit de révélations pour certains mais également de confirmation pour d'autres. Les convives quittent le Dôme de Paris le ventre plein, émerveillés une fois de plus par l'ambiance et les moyens mis en œuvre par l'organisation. Félicitations à Fernand LOPEZ et Benjamin SARFATI pour leur rôle dans l'expansion des arts martiaux mixtes en France, et vivement ARES 4 !



244 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout