• Adèle & Raphaël

ITW - AYMARD GUIH : "MÊME DANS LE MEILLEUR, IL FAUT TOUJOURS RETRAVAILLER".

En attendant de pouvoir vous rassasier de combats le 26 février prochain à l'Arena de Reims lors d'HEXAGONE MMA 3, nous vous proposons une interview d'un combattant par jour. Zoom sur le français Aymard Guih (15v-12d-1n) qui sera opposé à son compatriote et champion du monde Gaël Grimaud (21v-7d-0n) chez les middleweight.


Bonjour Aymard, un peu d’appréhension pour ton prochain combat ?


« Il y a toujours de l’appréhension avant un combat mais j’ai vraiment hâte d’y être. Je combats pour un titre et une ceinture, face à un adversaire coriace avec un sacré palmarès qui a laissé un héritage au MMA français. Certains yeux seront rivés sur nous et il y aura un peu d’attente de mon côté. »


Comment gères-tu le stress ou la montée d’adrénaline avant une échéance ?


« J’écoute beaucoup de musique et j’aime être entouré des bonnes personnes. Je me remémore également tout ce que j’ai accomplis pour arriver à ce niveau de compétitivité le jour-j. J’ai la chance de pouvoir rester positif car je ne suis pas tout seul, il y a des personnes qui me soutiennent et qui pensent à moi. Cela me réconforte. »


À qui ou à quoi penses-tu juste avant de monter dans la cage ?


« À rien. (rire). C’est indescriptible comme sensation mais je ne pense à personne en particulier. Je pense seulement au combat, il n’y a plus la place de penser, il faut agir. »


Comment t’es-tu préparé pour ce combat ?


« On a poussé un peu les chevaux. Nous n’avons pas fait d’entraînement spécifique à Gaël GRIMAUD. Cependant, nous nous sommes préparés à faire du 5x5 ce qui a été assez physique. On a pris ce qui a marché lors du précédent combat. On a ensuite amélioré les bonnes choses et gommé les mauvaises. Même dans le meilleur, il faut toujours retravailler. »



Avant d’affronter le Champion en titre, penses-tu être au meilleur de ta forme ?


« Il reste un peu moins d’1 mois, l’essentiel est d’être au meilleur de sa forme le jour du combat. Actuellement je suis apte physiquement et mentalement. L’essentiel est d’être prêt la veille, pas maintenant. Ce sport ne ment pas, si mentalement je ne suis pas là le jour du combat, je ne pourrais pas performer. Si tout se passe bien, je serais au top le j-j »


As-tu un petit rituel et/ou objet fétiche qui te porte chance avant chaque combat ?


« Simplement la musique, les paroles du coach et des pensées pour la famille. Je chante beaucoup et certaines musiques dans ma playlist me donnent du courage. Mais je n’ai pas d’objet fétiche. »


D’où provient ton surnom « Barakuda » ?


« Ce surnom est apparu lorsque j’ai commencé le judo, on a vu que j’avais une ressemblance avec l’acteur Mister T, c’est à l’époque où je faisais la crête. J’aimais beaucoup le personnage qu’il interprétait. C’est plus une ressemblance physique. Cependant le barracuda est un poisson terrifiant, j’aime beaucoup le fait qu’on m’identifie à cet animal très costaud. »

Suivez-le sur son compte Instagram.


27 vues0 commentaire