• Paul Schmitt

MATTEO HACHE S’IMPOSE PAR KO AU NOVICK’S STADIUM DE DIEPPE

Matteo Hache effectuait son cinquième combat professionnel au Novick’s Stadium de Dieppe, un bar concept dans lequel est installé un ring de boxe. Revivez cet évènement comme si vous y étiez.


©Adèle.s.photography

Matteo Hache vs Matiouze Royer, catégorie des poids moyens (6x3).

1er round : Matteo déroule bien sa boxe, tout en gardant le centre du ring. Son adversaire est plus brouillon, il cherche le coup dur. Matteo fait le show, en se jouant de son opposant qui attend exclusivement le contre. Il joue le rôle du toréador, une technique qui fonctionne bien. Il enchaîne Matiouze dans les cordes qui fait l’ascenseur mais qui n’est pas compté par l’arbitre.


©Adèle.s.photography

2ème round : Matteo a cette âme de show man, son coin lui demande de rester concentré à l’appel de la deuxième reprise. Il continu son travail du bras avant qui fonctionne parfaitement. Gauche, droite, gauche … Il dicte le rythme du duel, comme un métronome, faisant honneur à son surnom. Il bloque dans les gants un large crochet de Matiouze, et réplique par un uppercut bras arrière suivi d’un crochet gauche qui envoie le vétéran au tapis. Incapable de se relever, le coin de Matiouze jette l’éponge au cas où il réussirait à se remettre sur ses jambes.


Le petit protégé de Maxime Beaussire continue son aventure, invaincu en cinq combats pro, avec un rendez-vous possiblement programmé fin juillet au Novick’s Stadium de Rouen.


Décision : Victoire de Matteo Hache par K.-O au 2e round.


© Adèle.s.photography

Thibault Letray vs Ylies Villaudiere, catégorie des poids plumes (4x3).


1er round : Les deux boxeurs rentrent vite dans le vif du sujet, aucune observation. Le dieppois Thibault Letray est touché fortement par deux droites, acculé dans les cordes, il monte la garde et laisse passer l’orage. Il chancèle à nouveau sur un crochet bras arrière. Il est bien plus timide et a un temps de retard bien exploité par son adversaire. Thibault arrive à mieux à le cadrer, à l’enfermer dans les coins mais a peur du contre, il a quelques moments de doute.


2ème round : Thibault commence fort le round, soutenu par son public. Il reprend même le dessus en parvenant à rentrer une série de crochets suivis d’un double uppercut. Le coin d’Ylies lui demande de boxer, il a du mal, il boxe plus par instinct. En milieu de round, Ylies se montre plus incisif par des droites plongeantes. Il a tout de même du mal à déclencher ses enchaînements. On lui demande de se réveiller, la minute de pause avec son coach est douloureuse, il veut lui faire prendre conscience qu’il va perdre le combat (c’est pour ça qu’on s'entraîne ?).


© Adèle.s.photography

3ème round : Ylies a de plus en plus de mal face au rythme que lui impose le Dieppois, il reste dans l’axe. Il a du mal à esquiver les coups de plus en nombreux de Thibault. C’est un combat dans la douleur pour Ylies, qui pousse des cris à chaque fois qu’il déclenche une frappe. Il perd son protège dents en fin de round, il est dans le dur juste avant la fin du troisième round.


4ème round : Le Novick's Stadium ne cesse d’encourager Thibault, poing levé. Ylies a les mains basses, ses bras sont lourds, chaque coup est délivré avec l’espoir d’abréger le combat. Thibault encaisse, ne bronche pas et continu de lui imposer un rythme dur. Ylies réalise une bonne fin de combat, en étant beaucoup plus précis. Thibault prend des coups vissés, mais il ne plie pas et termine le bras levé en regardant son public.


Décision : Match nul.


© Adèle.s.photography

Idi Seone vs Alexis Cloarec, catégorie des poids lourds-légers (4x3).


1er round : Le combat commence classiquement, après un travail du bras avant des deux boxeurs. Ils cherchent à se jauger, à évaluer la distance et la résistance de l’autre. Idi est le premier à toucher avec sa droite. On sent qu’à chaque coup, il souhaite faire mal, manquant quelque peu de vitesse. On lui demande de débiter plus de coups, son adversaire garde les mains hautes après s’être fait touché par un lourd crochet bras avant. Une première reprise clairement à l’avantage du normand, qui pour rappel, effectue son premier combat chez les professionnels.


2ème round : Alexis profite de son allonge nettement supérieure pour garder Idi à distance, et parvient à lui asséner de beaux coups en direct. Idi manque de mettre le genou à terre, en ne désaxant pas assez. Il cherche le coup dur, sa garde n’est pas suffisamment remise à temps. Il prend de nombreux coups plongeants d’Alexis.


© Adèle.s.photography

3ème round : Magnifique jab d’Idi en début de reprise qui ne manque pas de faire réagir le public dieppois. Idi cherche le coup dur systématiquement, Alexis fait le choix de boxer en contre. Sa boxe basée sur l’attente fonctionne bien, il laisse Idi se jeter dans sa garde pour mieux le toucher par la suite.


4ème reprise : Le combat est serré, le rythme ne décroit pas. Idi continu sa marche avant, mais se fatigue davantage. Il prend de plus en plus de coups en choisissant d’encaisser au lieu de décaler. La sentence tombe, il est stoppé par l’arbitre après avoir reçu une pluie de coups dont il ne s’est pas protégé.


Décision : Victoire d’Alexis Cloarec par TKO.


© Adèle.s.photography

Plus tôt dans la soirée, Johann Duhaupas est monté sur le ring, appelé par le speaker Christophe Rachaya, en sa qualité de champion et de parrain de l’évènement. Johann Duhaupas a confirmé qu’il effectuerait un dernier combat en fin d’année, chez lui à Abbeville en guise de jubilé. Pour rappel, son dernier combat s’était soldé par un défaite par K.-O contre Tony Yoka en septembre 2020 à l’U Arena de la Défense. Johann Duhaupas est toujours affûté, il aurait voulu faire deux combats avant son jubilé, mais l’épidémie en a décidé autrement.


© Adèle.s.photography

Découvrez Le Novick’s Stadium de Dieppe et également celui de Rouen, en cliquant-ici.

310 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout