• Paul Schmitt

MMAGP3: K.O À GOGO DANS L'OCTOGONE

Dernière mise à jour : 26 oct. 2021

Le Palais des Sports d'Issy-les-Moulineaux accueillait hier soir la troisième édition du MMA Grand Prix. Nous avons été servis en K.O jusqu'au dessert de la soirée, le main event, pour notre plus grand plaisir gustatif.


1er combat : Ilian Bouafia vs Milton Cabral (3x5, 84kg).


Le combat n’aura duré pas plus de deux minutes. Il n’y a eu aucune phase d’observation entre les protagonistes, Ilian BOUAFIA a touché directement par son bras arrière. Milton CABRAL a fait l’ascenseur, contraint de mettre un genou à terre. Après l’averse de coups, il est parvenu à retrouver ses appuis pour se relever, et à son tour, toucher Ilian avec un crochet du bras arrière. Un combat qui a commencé sur les chapeaux de roues, avec un public qui donnait de la voix pour le petit frère de Sofiane Bouafia. Ils se sont rendus coups pour coups, mais c’est finalement la force de frappe de Ilian qui a mis fin au combat. « J’avais dit que j’abrégerai le combat dès le 1er round avec ma gauche, j’ai tenu parole ! ». Ilan ne pouvait pas mieux démarrer sa carrière professionnelle.


Victoire par KO au 1er round d’Ilian Bouafia.

2ème combat : Banjougou Sidibe vs Ruslan Abrekov (3x5, 67 kg).


Tout comme le premier affrontement, le combat n’a pas duré plus de deux minutes. Les deux combattants ont choisi une approche totalement différente dans le centre de l’octogone. Banjougou SIDIBE a usé de beaux low kicks pour prendre la distance, avec une garde haute afin d’éviter la boxe anglaise de Ruslan ABREKOV. Banjougou a fait immédiatement la différence en le touchant à plusieurs reprises, à son tour en anglaise, jusqu’à l’envoyer au sol et le faire arrêter définitivement par l’arbitre. « Je suis ravi de renouer avec la victoire, car la dernière fois la décision n’avait pas été rendue dans mon sens. J’ai eu du mal à le digérer, mais peu importe, l’essentiel c’est la victoire ce soir ! », a-t-il déclaré, devant son public.


Victoire par KO au 1er round de Banjougou Sidibe.

3ème combat : Sofiane Bouafia vs Armenio Neto (3x5, 88kg).


Jamais deux sans trois… Ce combat a duré moins d’une minute. A l’instar de son petit frère qui avait ouvert parfaitement le bal avec une anglaise efficace, Sofiane BOUAFIA a fait parler la puissance contenue dans ses deux poings. Le Brésilien Armenio NETO a fait la grimace dès la première frappe, et quelques enchaînements plus tard, il a été arrêté par l'arbitre. « J’espère que le nom de mon petit frère résonnera encore plus que le mien, je suis ravi pour nous », a-t-il confié au micro, sourire aux lèvres en regardant son frère derrière l'octogone.


Victoire par KO au 1er round de Sofiane Bouafia.

4ème combat : Faycal Husin vs Wildemar Santos (3x5, 93kg).


Le main event a tenu toutes ses promesses, grâce à un combat empreint d’électricité dans la cage. Faycal HUSIN s’est imposé par décision unanime contre le Brésilien Wildemar SANTOS , qui aura tout tenté pour stopper son pressing tout au long du combat. Les spectateurs ont eu peur que le combat de clôture se termine aussi rapidement que les précédents, après les lourdes droites de Faycal d’entrée de jeu. Le Brésilien a paru immédiatement déconcerté, avec très peu de moyens pour répondre à son adversaire du soir. Il n’est pas parvenu à exprimer son potentiel durant tout le round, justifiant sa tentative d’un flying knee pour tenter de le mettre KO, mais bien évité par Faycal. Le combat a connu un coup d’arrêt long de deux minutes après les trente-premières secondes du deuxième round, Faycal s’est plaint de glisser à cause de la transpiration sur le sol, ce qui ne manqua d’agacer le Brésilien. Il n’en fallait pas plus pour faire monter l’animosité manifeste et réciproque entre les deux combattants. Wildemar SANTOS a tenté de prendre le lead en essayant d’envoyer au sol son adversaire, sans succès. Faycal s’est ensuite amusé de lui en le provoquant garde basse, et en continuant d’avancer malgré le fait qu’il prenait de nombreuses frappes du bras avant. Le doute s’est installé dans la tête du brésilien, qui jusqu’à la fin du combat n’aura pas trouvé la clé pour tenter de renverser la vapeur. Belle victoire de Faycal, qui s’est vu offrir par son coach sa ceinture noire de lutte grappling, après huit années de pratique.


Victoire par décision unanime de Faycal Husin.

Suivez le MMA Grand Prix sur son compte Instagram.


117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout